Et enfin, c’est officiel !

15-semaines-de-grossesse

Il est assez évident que j’ai quelque peu délaissé ce blog ces derniers temps, en même temps, il faut avouer que c’est une des activités que je peux délaisser le plus facilement…. Trésor mon coeur c’est ma vie et je ne suis pas sûre que mon employeur accepte que je ne vienne pas pendant un mois faute de temps!

Mais la vrai raison est ailleurs ( ne pas avoir assez de temps n’est jamais une raison mais toujours la conséquence d’autre chose selon moi….), c’est la fatigue qui  s’est emparé de moi depuis quelques temps et quand je parle de fatigue, je parle de la vraie fatigue pas du petit coup de barre. Je parle de cette fatigue qui fait que j’avais (et que j’ai encore) parfois du mal à tenir éveiller jusqu’à ce se qu’il soit l’heure de mettre Trésor mon coeur au lit à 20h, que régulièrement j’allais me coucher sans diner car diner c’était prendre sur mon temps de sommeil….

Bref, j’ai délaissé ce blog car il fallait que je prenne du temps ( de sommeil) pour moi  afin d’être capable de permettre à mon corps de remplir sa mission, de faire ce qu’il peut faire de mieux, de plus beau… un petit frère ou une petite soeur pour Trésor mon coeur!

Et oui, je suis enceinte, j’ai passé cette période délicate  où on attend désespérément d’entendre enfin ces mots dans la bouche de notre gynécologue  » la fausse couche c’est quelque chose que vous pouvez oublier maintenant ». Ces mots, je les ai entendu dans sa bouche la semaine dernière après avoir pu observer à ma guise ma petite crevette qui faisait sa gymnastique dans mon ventre et qui s’est ainsi montré sous tous les angles.

J’ai ainsi enfin pu l’annoncer à une partie de mes proches ( les annonces ne sont pas finies, et dureront probablement tout le mois de mai). Mais qu’importe, je peux le dire, l’écrire, je suis enceinte, j’y suis arrivée sans subir  ni infliger à mes proches toutes les souffrances que nous avions dû endurer avant que je sois enfin enceinte de Trésor mon coeur, alors oui je sais que je n’ai fait qu’un tiers du chemin que rien n’est encore acquis, mais pour une fois les statistiques jouent en notre faveur alors je veux garder à l’esprit que nous avons fait le tiers le plus difficile, le plus à risque et que tout va bien se passer maintenant.

Maintenant ce qui compte c’est de faire en sorte de préparer au mieux l’arrivée de ce second miracle et de faire en sorte que cette période de transition soit la plus facile à vivre pour Trésor mon coeur, qui est  malgré tout encore un tout petit.