L’adaptation à la crèche

note-libre_20161009_144546_01Octobre sera le mois du retour en enfer  au travail pour moi, il a donc bien fallu se faire une raison et commencer l’adaptation à la crèche.

Enceinte, c’était évident, je voulais que mon Trésor aille en crèche, hors de question de le laisser à une assistante maternelle, et puis on a fait nos demandes, on a reçu nos premiers refus et on a dû se faire une raison, il faudrait surement se résigner à recourir à une assistante maternelle, mais finalement les hasards de la vie ont fait que non, Trésor mon coeur a obtenu une place en micro-crèche dans la ville où nous résidions lors de sa naissance, soit à 10 minutes de chez nous. Alors évidemment, ça va nous coûter un rein, et c’est rien de le dire mais au moins on sera rassuré.

Lundi, nous avons donc commencé l’intégration, j’ai donc passé une heure là bas avec Trésor mon coeur. Nous nous sommes installés dans la salle de vie, une des éducatrice s’est installée dans un coin avec moi et m’ a posé des dizaines de questions sur les habitudes de Trésor mon coeur, pendant que celui-ci vivait sa petite vie. Bon alors,  c’est définitif, je suis une mauvaise, je ne suis pas capable de répondre à un questionnaire sur la chair de chair, genre « combien de temps il met pour manger? ». Ben, je sais pas, je lui donne à manger quasiment tous les midis. Non, non ne t’inquiète pas, il déjeune bien tous les midi mais parfois le week-end, je laisse ce privilège à Papa Liste. Mais je n’ai pas une seule fois eu l’idée de  regarder l’heure.

Bref, on  tapote, et j’observe mon petit Trésor du coin de l’oeil, il ne semble pas traumatisé le moins du monde, il a joué quelques instants seul avec les jouets qu’une des éducatrices lui avait donné, puis le plus naturellement du monde, il a rejoint d’autres enfants. Il s’est même mêlé au groupe lorsque l’éducatrice  a lu une histoire. Bref,  cette première visite était plutôt de bonne augure. En plus, il faut être honnête, on est resté ensemble, ce n’était donc pas trop dur pour nous, enfin pour moi.

Mardi, on retourne à la crèche, cette fois, Trésor mon coeur doit rester deux heures (seul) et prendre son gouter sur place.  Alors, en bonne maman, je lui explique que je vais l’emmener à la crèche comme la veille, qu’il pourra jouer avec ses nouveaux copains et que je viendrai le chercher après. Bon, je ne m’étends pas trop parce que je sens bien que ma voix est de moins en moins assurée et que les larmes montent.  Donc je m’arrête là et  on joue tous les deux en attendant de devoir partir.

A notre arrivée à la crèche, l’éducatrice vient nous ouvrir, elle est accompagnée de deux enfants, immédiatement Trésor mon coeur se dirige vers eux, je lui dis que je vais le laisser, il semble n’en avoir absolument rien à faire. L’éducatrice essaie de me rassurer, ça va bien se passer, il n’est pas farouche. OK, quand faut y aller, faut y aller, je dois le laisser, je repars donc le coeur lourd… Et me voilà dans ma voiture à pleurer toutes les larmes de mon corps sur le parking du norma à côté de la crèche, il me reste une heure et demi à tuer avant de retrouver Trésor mon coeur. Du coup, je décide d’aller passer l’heure la plus longue de ma vie au centre commercial le plus proche, enfin centre commercial c’est un bien grand mot, mais c’est un supermarché, je trouverai bien un petit cadeau pour Trésor mon coeur.

Ca y est, l’heure des retrouvailles est presque arrivée, j’observe Trésor mon coeur à travers les fenêtres. Oui, je sais , dire que j’observe les enfants à travers les fenêtre de la crèche, ça fait un peu pervers, mais il faut me comprendre, il fallait bien que je vérifie par moi-même si elles s’occupaient bien de ma merveille. Et là j’ai été rassurée, Trésor mon coeur était au centre de l’attention, une des éducatrices le faisait marcher et ma merveille semblait dans son élément. Les retrouvailles furent douce.

Mercredi était une journée que j’appréhendais beaucoup, il devait faire sa première sieste à la crèche. Or, la sieste, en ce moment, c’est la galère! On arrive donc à la crèche et la direct, Trésor mon coeur tend les bras à l’éducatrice qu’il n’avait pourtant encore jamais vu et va jouer avec les autres enfants. Les éducatrices prennent le temps de me rassurer si ça ne va pas, qu’il ne veut pas dormir, elles m’appelleront pour éviter de le braquer. Au final, j’ai bien reçu un appel…pour me dire de venir plus tard car il dormait encore!

Au final, cette semaine d’adaptation s’est extrêmement bien passée, Trésor mon coeur est un petit être hyper sociable qui s’est parfaitement adapté à ce nouvel environnement. Nous poursuivrons l’adaptation la semaine prochaine, Trésor mon coeur passera alors des journées complètes là-bas. Mais,  on abordera cette nouvelle semaine, le coeur bien plus léger!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s